Le Forum Social Africain

Imprimer

Qu'est ce que le Forum Social Africain?

Écrit par administrator.

Le premier Forum Social Mondial qui a eu lieu à Porto Alegre (Brésil) du 25 au 30 janvier 2001 a marqué un tournant décisif tant dans l’évolution des rapports entre gouvernants et gouvernés que dans celle des rapports Nord-Sud. 

La société civile mondiale qui s’est manifestée avec force à Seattle et dans tous les évènements internationaux qui ont suivi, a montré, dans la capitale du Rio Grande do Sul, qu’elle constitue une force sociale et politique majeure, vigilante, capable de s’organiser et de parler d’une seule et même voix, en dépit de sa diversité. 

« Un autre monde est possible » dit cette voix qui, véritable clameur, s’est élevée vers le ciel. Ce fut pour le bonheur des damnés de la terre dont nous sommes, nous Africains. Surexploités, sur endettés  et marginalisés, nos voix également sont étouffées,  notre douleur banalisée, nos luttes entravées. Mais sur les quelques quatorze mille participants au Forum Social Mondial, l’Afrique, bien que heurtée de plein fouet par les réformes néo-libérales, n’était représentée que par une cinquantaine de personnes.

Le mouvement social mondial imprime une nouvelle dynamique à la construction de la société civile africaine qui, à son tour, l’enrichit et le renforce de son vécu, de ses espérances et de sa vision. Sous le mot d’ordre «Une Autre Afrique est Possible », plusieurs éditions du Forum Social Africain ont eu lieu afin d’enrichir et de renforcer le mouvement social africain, de préparer la participation au Forum Social Mondial et ainsi de consolider le mouvement social mondial. Plusieurs milliers d’organisations africaines ont pu prendre part à la dynamique et cela à travers plus d’une vingtaine de Forums nationaux, sous régionaux et thématiques.  

Les objectifs spécifiques du Forum ont été les suivants :

  • Consolider les capacités d'analyse, de proposition et de mobilisation des organisations du mouvement social africain afin qu'elles puissent jouer pleinement leur rôle en Afrique et au sein du mouvement social mondial,

  • Construire un espace africain d'élaboration concertée d'alternatives à la mondialisation néo-libérale, à partir d'un diagnostic de ses effets sociaux, économiques et politiques,

  • Définir des stratégies de reconstruction sociale, économique et politique, incluant une redéfinition du rôle de l’État, du marché et des organisations citoyennes,

  • Définir les modalités du contrôle citoyen afin que l’alternance politique favorise l’expression et la mise en œuvre de réponses alternatives, crédibles et viables.


     

FaLang translation system by Faboba